Un nouveau PATA

le service voirie équipé de tenues orange devant le véhicule dit PATA

Un nouveau véhicule vient étoffer la flotte des services techniques : un point-à-temps automatique (ou PATA). 

Pourquoi ? Une route fissurée n’est plus étanche. La technique du « point-à-temps » permet d’éviter la formation de nid de poule et retarde la dégradation de la voirie. 

Comment ça marche ? Une émulsion de bitume est projetée sur la chaussée puis des cailloux de faible granulométrie sont rependus. Ainsi, un excès de gravillons est visible sur la chaussée durant quelques jours ; ils sont évacués par les véhicules roulant dessus ou aspirés.

Le PATA est donc un engin qui répand une émulsion et un gravillonneur. Du 2 en 1 ! De quoi gagner du temps.

Au quotidien, les services techniques gèrent 180 kilomètres de voirie communale.

Revenir en haut de page